Visitez la page Facebook du CAAPAT
Ensemble pour l'amélioration de la qualité des services

Le droit de recevoir des services adéquats sur les plans scientifique, humain et social, avec continuité, et de façon personnalisée et sécuritaire

Le droit de recevoir des services de santé et des services sociaux adéquats, à la fois scientifique, sur les plans humain et social, avec continuité et de façon personnalisée et sécuritaire découle de l’article 5 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux.
 

Lorsque l’on parle de services adéquats sur le plan scientifique, cela implique que l’établissement doit offrir des services reconnus scientifiquement qui sont conformes aux exigences de précision, d’objectivité et de méthode scientifique. Par exemple, une thérapie expérimentale non approuvée ne peut vous être proposée.
 

Un service adéquat sur les plans humain et social fait référence au fait que le service doit être dispensé dans le respect de votre dignité, de votre autonomie et de vos besoins. Par exemple, le personnel se doit d’être attentif à vos demandes. Le personnel ne peut pas vous humilier, être discourtois ou passer des remarques blessantes sur votre condition, etc.
 

Le caractère continu du service indique que le suivi de votre état de santé doit être assuré par l’établissement et les professionnels selon les nécessités découlant de votre état. Lors d’une hospitalisation, la continuité des soins se fait en tout temps, mais la notion de continuité peut également faire référence à un suivi à la suite d’une hospitalisation, d’un transfert vers les services de soins à domicile ou d’une référence dans un centre spécialisé.
 

Le fait que les services doivent être personnalisés implique que l’établissement et ses professionnels sont tenus de respecter vos valeurs, votre culture, votre religion. Il est important que les professionnels tentent d’offrir les services en les adaptant à votre personnalité et à vos habitudes de vie.
 

Il est important de rappeler que ce droit s’exerce en tenant compte des ressources matérielles, financières et humaines disponibles au sein de l’établissement (article 13 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux).