Visitez la page Facebook du CAAPAT
Ensemble pour l'amélioration de la qualité des services

Le droit de porter plainte, sans risque de représailles, d’être informé de la procédure d’examen des plaintes et d’être accompagné ou assisté à toutes les étapes de vos démarches, si nécessaire

Lorsque vous êtes insatisfait des soins et des services que vous avez reçus ou vous avez l’impression que vos droits n'ont pas été respectés, vous pouvez vous adresser aux personnes qui sont disponibles pour vous répondre et vous orienter vers les bonnes ressources.
 

Toute insatisfaction peut être exprimée verbalement ou par écrit par un usager ou son représentant sur les services qu’il a reçus, aurait dû recevoir, reçoit ou requiert d’un établissement, d’une résidence privée d’hébergement, d’un organisme communautaire ou d’un service de transport ambulancier.
 

Le commissaire s’assure, en tout temps, d’avoir votre version des faits et de vous informer de vos droits. Il recueille également les informations pertinentes auprès des personnes dans les services concernés tout en s’assurant d’un maximum de confidentialité. Il doit également s’assurer qu’aucune forme de représailles puissent être prise contre vous.
 

L’usager ou son représentant, l’héritier ou le représentant d’un usager décédé peuvent déposer une plainte. Ces personnes peuvent recevoir de l’aide d’un Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes. Ce centre est mandaté spécifiquement pour vous accompagner lors de votre démarche auprès du commissaire ou du Protecteur du citoyen. Le comité des usagers de votre établissement peut également vous aider dans vos démarches.
 

Porter plainte est un geste constructif qui peut contribuer à l’amélioration de la qualité des services. D’ailleurs, cela permet de faire les ajustements nécessaires pour que les services soient mieux adaptés aux besoins et ainsi offrir une réponse qui apporte une meilleure satisfaction aux usagers.